Fait main

Piqure droite faite à la machine. ®Dorine Lambinet

Fait main. [n.f]. ■ 1) À partir de quand estime-t-on qu’un vêtement est fait main ? L’ensemble d’étapes de sa fabrication, de la matière première (ex : la soie -eh oui, il faut des petites mains pour faire ces fils) à la couture réalisé à la main, c’est-à-dire sans aucune machine. Mais  ■ 2) Sens commun actuel : on parle d’un vêtement fait à la main lorsque l’étape de confection, c’est à dire d’assemblage, se fait par une personne à l’aide d’une machine à coudre. ■ 3) Sens Haute Couture : il s’agit d’une couture faite à la main, sans machine à coudre (on remarque que le niveau est quand même légèrement plus haut) ■ 4) Sens commun secteur maille : Dans le cas du tricot, le fait main en production industrielle n’a pas le même sens qu’en production amateur. L’amateur tricote à la main l’ensemble de la pièce ; tandis qu’en industrie, les panneaux sont tricotés par des machines. On peut parler de finitions mains pour une opération particulière d’assemblage, réalisée sur machine par un opérateur ; appelée remaillage. ■ 5) ndlr : Lors d’une petite excursion dans les montages du Nord du Vietnam, autour de la région de Sapa, j’ai eu l’occasion d’être au contact de différentes ethnies, et notamment celle des H’mong noirs. Pour elle, le sens du fait main à une grande signification. En effet, c’est l’ensemble du vêtement qui est réalisé à la main (petite anecdote, certaines d’entre elles tentent de tricher en les faisant à la machine à coudre mais cela se repère vite et elles sont vites catégorisées comme « fainéantes »). De la plantation du chanvre et de l’indigo qui serviront à réaliser l’étoffe, jusqu’aux broderies qui ornent la ceinture et les manches ; tout est fait à la main.

Laissez un commentaire !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *